Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27.02.2008

Lucien Henry, 20 ans déjà

1546985894.jpgJ’ai déjà mentionné son nom quand je vous ai parlé (le 13 novembre 2005) des "auras" de Boris Bojnev mais les occasions de parler de Lucien Henry, le galeriste-poète de Forcalquier, sont trop rares pour que je n’improvise pas une petite danse techno quand il revient dans notre actualité. Donc voilà votre Petite Ame Errante qui remue son derrière comme Gloria, l’hippopotame du film Madagascar en chantant :  «I like to move it, move it».

461072824.jpg

C’est que la chose en vaut la peine. Lucien Henry a trop à voir avec l’art brut. Il appartient trop à la race de ces passeurs qui ont su mettre celui-ci en correspondance, et même en résonnance, avec d’autres formes estimables de la poésie, voire de la culture (par exemple : les confitures pour le Livre de recettes qu’il préfaça) pour que je passe sous silence le beau papier qu’Alain Paire vient de lui consacrer sur le site de sa galerie-librairie d’Aix-en-Provence.
Lucien Henry, tous ceux qui l’ont connu le regrettent. Lulu, pour les amis  (il avait le don de vous traiter très vite comme tel, paraît-il), envoyait des invitations ponctuées de mots essentiels : «on fait, on croit, on dit».

348915128.jpg

Comment se soustraire à un tel programme, surtout énoncé avec cet air intelligent, malicieux et franciscain qui le caractérisèrent jusqu’à ce que soit mis brutalement un terme à son sourire de barbe à papa.

1731876954.jpg

Lucien Henry - Photo Patrick Box

Le titre du texte d’Alain Paire, Le Seigneur de Forcalquier, répète celui d’un article que ce critique d’art devenu galeriste a donné au Provençal le 1er janvier 1989, au lendemain de la mort d’Henry.

340746698.jpg

Personnellement, je n’en suis pas folle parce que Lulu avait une bouille vraiment trop dépourvue de grands airs comme on peut s’en rendre compte sur cette photo de Bruno Montpied publiée en mai 89 dans le N° 37 du bulletin rose bonbon de l’Asso des Amis de François Ozenda.

L’était autant du genre à fréquenter les zonzons que les châteaux, Lulu.

325826189.jpg

1564104936.jpgIl l’a relaté magnifiquement dans Les Petites fenêtres (sa Geôle de Reading à lui) publié par son ami Robert Morel dont la fille Marie confectionnait régulièrement des enveloppes décorées pour le Centre d’Art Contemporain de Forcalquier. Mais si vous voulez connaître l’ambiance de celui-ci, lisez Alain Paire.

1115252476.jpg

Carte postale association Boris Bojnev

Il vous dira tout sur Lulu, ce personnage, assez universel pour que Bernard Buffet lui file de temps en temps un coup de mains alors qu’il mettait dans sa collec Louis Pons, Gilbert Pastor ou Bedarride. Une asso Boris Bojnev organise parfois des expos dans le Centre à Lulu aujourd’hui. Sa collec appartient maintenant à la ville mais comme je peux tout de même pas être toujours fourrée dans les Alpes de Haute-Provence, je me suis cassé le nez la dernière fois que j’y suis passée.

220950178.jpg.2.jpg

Deux choses encore avant de vous lâcher la grappe.
Si quelque Animulien pouvait me dire où me procurer En Roulotte et à pied en Haute-Provence à travers la montagne de Lure (Plon, 1984) de Marie Mauron, ça me ferait plaisir. Il est question de Lulu là-dedans.
Et pour finir sur une note joviale, lookez donc la photo de ce Barbu Muller que Lucien Henry envoya à mon daddy en septembre 1989.

2125156101.jpg

Il est «maintenant au su et au vu de tous», lui écrivait-il, «Il étoffe la collection, il lui donne raison».

Selon une indication de Lucien Henry, au verso du cliché, il proviendrait de chez Henri-Pierre Roché.

23:37 Publié dans Ecrits, In memoriam, Zizique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : lucien henry | |  Imprimer | | Pin it! |

Commentaires

Je suis très heureux de lire votre écho et puis d'en apprendre un peu plus à propos de Lucien Henry.

Je réécrirai bientôt, je complèterai cet article. On me fait parvenir d'autres renseignements à propos de Lulu. Par exemple on me parle de sa meilleure amie, la merveilleuse céramiste d'Apt, Bahé Faucon, la grand-mère de Bernard Faucon, le photographe.

Ou bien on m'explique que la mère de Lucien Henry était une félibre. Et puis je vais ajouter une aura de Bojnev parmi les illustrations de mon article.
De plus, grâce à la mémoire de Lucien Henry, j'ai eu droit à un autre écho, venant d'un autre site que je recommande à ceux qui aiment Thomas Bernhardt, Cioran, Queneau, Jacques Tati et Arno Schmidt. Ce site s'appelle "La Main de Singe".Il est animé par Louis Watt Owen A découvrir, le détour est passionnant.
Avec toute ma sympathie, Alain Paire

Écrit par : Paire | 01.03.2008

Répondre à ce commentaire

Vous allez me dire que je n'en rate pas une (d'occasion de vous corriger), mais quel pouvoir avait "Lulu" pour qu'il puisse ainsi même après sa mort affreuse envoyer encore une photo de son Barbu Müller à votre "Daddy"... (Septembre "1989", écrivez-vous...).
Attentivement, cependant.
Le S.

Écrit par : Le sciapode | 01.03.2008

Répondre à ce commentaire

Monsieur Sciapode,
Je ne peux pas vous donner tort. Rien n'échappe à votre oeil. Cette étoudie d'Ani a confondu en effet les années. C'est bien 88 qu'il faut lire et non 89. Mais, il ne faut pas trop en vouloir à ma fille. Elle était encore jeune quand je l'ai emmenée à Forcalquier chez Lucien Henry. J'avais découvert sa galerie et sa maison parce qu'elle était voisine d'un artisan-bottier qui travaillait sur mesure et qu'on m'avait indiqué dans la région.
Avec mes meilleurs saluts

Le daddy d'Ani

Écrit par : Le Daddy | 02.03.2008

Répondre à ce commentaire

Il faut qu'Ani "étoudie" plus, et qu'elle soit moins "étourdie", donc...

Écrit par : Le sciapode | 02.03.2008

Répondre à ce commentaire

Ai salué Mr Paire dans sa galerie à Aix.J'ai connu lucien ,il venait au revest des brousses a pied en passant par les collines.Il a remplacé durant la guerre jules,mon père ,à la poste.Lulu postier oui ...J'ai beaucoup beaucoup de souvenirs A bientot

Écrit par : mougin jean | 22.03.2010

Répondre à ce commentaire

j'ai le livre de Marie Mauron que vous chercher..je peux vous le laisser consulter..contactez moi par mail, si vous êtes toujours intéressé.

Écrit par : martine | 21.03.2011

Répondre à ce commentaire

@ Martine

Décidément mes lectrices sont aux p'tits soins.
Merci pour l'ouvrage de Marie Mauron mais comme vous le verrez en lisant la suite de mes aventures, il est maintenant dans ma bibliothèque.
Voir ma chronique du 9 mars 2008: "Au seul plaisir de voyager" :
http://animulavagula.hautetfort.com/archive/2008/03/09/au-seul-plaisir-de-voyager.html

Ce qui me touche surtout c'est que vous pensez toujours à Lucien Henry. Si vous voulez signaler d'autres documents ou évoquer des souvenirs le concernant , n'hésitez pas.

Écrit par : Ani | 21.03.2011

Répondre à ce commentaire

bonjour
petit rectificatif à propos des lettres de Marie Morel à Lulu. Elles n'étaient absolument pas destinées au centre d'art contemporain que n'existait pas! mais à Lulu lui même.
Par contre, Marie Morel les y a exposées ainsi que des tableaux, longtemps après(du vivant de Lulu et après (je crois).
Pour ma part, je cherche à retrouver un maximum de portraits du Lulurama (les cent portraits de Lulu par X peintres, dont notre famille n'a que 70) pour tenter de reconstituer ce phénomène unique (à ma connaissance), ne serait-ce que virtuellement.
Toute information à ce sujet me serait précieuse
On m'a dit (!) qu'un portrait de Lulu avait été vendu récemment...
si vous m'écrivez, mettez l'objet car je balance à la poubelle toute anonymité
à bientôt peut-être
C.Bascou

Écrit par : Cricri Henry | 14.07.2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire