Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21.05.2013

L’abbé Fouré passe à l’Ouest

A peine quelques jours qu’un Animulien de bonne volonté nous signalait, par un commentaire, la sortie de l’ouvrage de Joëlle Jouneau sur L’Ermite de Rothéneuf dans la Collection L’Esprit du lieu éditée par les Nouvelles Editions Scala.

livre jouneau recto.jpg

Et déjà l’actualité nous rappelle au souvenir de ce diable d’abbé Fouré, l’ermite créateur des rochers sculptés. L’ermite et non l’hermite comme l’indique par étourderie le site de La Procurequi doit penser que l’art sacré s’écrit avec une hache.

livre jouneau verso.jpg

Soutane à part, l’œuvre de Fouré n’a pas plus à voir avec l’art sacré qu’avec les histoires de pirates dont la légende locale affubla ses rochers. C’est une belle et bonne vieille création d’art brut tout à fait impressionnante par son ampleur. Les deux pieds dans la matière ingrate du rocher. Ce qui ne l’empêche pas d’être fort visitée.

Aujourd’hui comme hier (du vivant même du sculpteur de tempêtes, avant 1910), par des promeneurs en quête de curiosités et de bons bols d’air. Une exposition des cartes postales éditées au début du vingtième siècle en témoigne jusqu’au 29 juin 2013 à la Bibliothèque municipale de Brest.

art brut ouest brest affiche.jpg

Dans le cadre d’un «festival» intitulé L’Art brut à l’ouest où sont montrées aussi des sculptures de Pierre Jaïn et, parallèlement, des photos de Gilles Ehrmann à l’Artothèque que j’écrirais bien l’Artaud-thèque pour rigoler.

fouré par gilles ehrmann.jpg

Mais les rochers sculptés ce n’est pas de la rigolade et une asso se remue joliment pour la bonne cause de la falaise érodée par les marées, les fréquentations touristiques, les belles histoires sans fondement véridique et, depuis peu, par de romantiques lieux communs sur «la poésie des ruines».

Le Cri abbé fouré par gilles ehrmann.jpg

Un article récemment paru dans le journal numérique de Libération (18 mai 2013), sous le clavier de Bernadette Sauvaget, envoyée spéciale à Saint-Malo vous en dit plus. C’est de loin le meilleur papier que j’ai lu sur le sujet dans un quotidien depuis longtemps. Ironie du sort, la journaliste est en charge des sujets religieux à Libé. Non d’une rubrique artistique.

Bien documentée, elle n’en mène pas moins de front une présentation vivante et accessible de l’histoire de l’abbé, un aperçu précis sur l’œuvre et une enquête sur l’état actuel des problèmes posés par ce site indisciplinable. L’angle qu’elle a choisi pour intéresser ses lecteurs : le travail de proximité de l’association de protection et d’information.

joelle jouneau.jpgElle a, ce faisant, le mérite de brosser le portrait de l’animatrice de cette asso : Joëlle Jouneau elle-même.

Portrait qui manquait jusqu’alors.

 

Commentaires

Merci de vos compliments.
Juste une petite précision, l'article est paru dans le journal imprimé du 18 mai (avec de très belles illustrations !). Il n'est pas seulement sur le web.
Bien à vous,
BS

Écrit par : Bernadette Sauvaget | 22.05.2013

Nous vous remercions pour cette communication. Nous espérons pouvoir venir présenter notre association, la publication et nos actions bientôt sur PARIS. L'idéal serait avant les vacances si nous le pouvons. A très bientôt. Joëlle JOUNEAU

Association "LES AMIS DE L'OEUVRE DE L'ABBE FOURE"
Tél : 06 12 35 14 89
Notre blog : http:// href="mailto:rochersrotheneuf@gmail.com">rochersrotheneuf@gmail.com

Écrit par : Joëlle JOUNEAU | 22.05.2013

Les commentaires sont fermés.