20.03.2010

Art Paris invite au Grand Pal.

entrée Art Paris 2010.JPGArt Paris, c'est spécial! On entre au Grand Pal et on craque direct pour le sac rose-vernis-à-ongles de Beaux-Arts Magazine.

beaux arts sac.jpgA l'intérieur le numéro avec la couv de Virginie Barré, Jean in Paris. On le lira plus tard. Mais on le feuillette tout en marchant vers le stand A1 où la Galerie Obsis montre Pierre Clementi avec une souris sur la tête et des photos de la Nouvelle Vague.

couv bx arts magazine.jpg

Page 61, un squelette d'or trempant dans une lessiveuse. Beaucoup de têtes de mort en effet sur la Foire. On fait dans la vanité en ce moment. Pages 62 à 67 (sautez si ça vous agace) Bozarts-Mag nous parle des prix. Dans sa sélection : 3 références sur 26 pour le genre de beautés qui m'intéressent. Comptez 7000€ pour l'œuvre d'un peintre d'Essaouira : Ali Maimoune présenté par la galerie Damgaard (Maroc).

ali maimoun.jpg

Si vous mettez 53.000 de mieux, vous pouvez emporter à la Galerie Ritsch-Fisch un paquet de personnages ficelés sur un banc, c'est de Francis Marshall et de sa grande période (1974).

Francis Marshal le banc.jpg

L'affaire du siècle c'est le dessin au crayon de couleur de Josef Hofer. Pour pas plus cher qu'une photo on peut attraper ce personnage ductile au graphisme si désarticulé que c'en est éblouissant comme une musique discordante.

Josef Hofer 2000.jpg

On retrouve ses petits camarades, écrasés par le cadre jaune-orange que leur dessinateur aime à employer, toujours à la limite de sauter par la fenêtre en montrant leur zizi, au stand B6. Christian Berst y a invité Arnulf Reiner qui continue à crayonner des repros d'œuvres d'art brut dont une d'Hofer. Bon, si ça l'amuse!

stand Ch Berst.JPG

Pour la partie dévolue à son espace proprement dit, C.B. a opté pour un accrochage clair, bâti autour d'un grand François Burland, ménageant des plages de respiration pour les visiteurs et organisant des confrontations entre le noir et la couleur, Hofer et Plny, les «fétiches vaudou» de Nedjar et les créatures lisses de Nek Chand.

stand Ch Berst 2.JPG

En comparaison, la Galerie Ritsch-Fisch a cherché la lisibilité dans la densité. Son «guest» est le collectionneur Antoine de Galbert qui sort pour l'occasion quelques unes de ses munitions : un très ancien dessin de Crépin,

J F Crépin.jpg

un Aloïse dans des tons bruns, enceint d'une image en couleur,

aloise.JPG

un Judith Scott comme un cétacé échoué sur la plage.

Galerie Ritsch Fisch.JPG

J'ai été bluffée par le Piège à œufs, un assemblage de bois et de plâtre d'A.C.M. pas du tout dans la manière de ses machines. On dirait le travail d'un termite parce qu'il y a de l'ermite dans cet insecte.

ACM.JPG

Et puis c'est tout? Non. Au hasard de mes tours et détours j'ai vu la plateforme Afriques et son mur avec 16 X 5 dessins de Frédéric Bruly Bouabré, artiste exposé en ce moment à la Collection de l'art brut de Lausanne.

Frédéric B B.JPG

Je suis tombée surtout sur un dessin de 1929 de Lubaki, précurseur de la peinture contemporaine congolaise, qui m'a laissé rêveuse.

Lubaki 2.JPG

J'emprunte à un collectionneur de paperasses -Monsieur Lanoux pour ne pas le nommer- un document ancien sur ce créateur dont on a si peu l'occasion de rencontrer les œuvres.

lubaki 1929.jpg

Et c'est ainsi qu'Animula est grande!

Commentaires

Les personnages ficelés sur le banc sont magnifiques...

Écrit par : cinema lausanne | 01.02.2011

Répondre à ce commentaire

LUBAKI je connais bien , j'ai des oeuvres sur papier de lui.

Écrit par : GIRARD | 06.06.2012

Répondre à ce commentaire

@ Girard

Chanceux que vous êtes!
On aimerait bien voir vos Lubaki.
A l'occasion, envoyez donc l'image d'une des "oeuvres sur papier" de ce peintre congolais que vous possédez.
Je la publierai sur mon blogue.

Écrit par : Ani | 07.06.2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire