19.11.2011

La Jeune Création Contemporaine à l’Hôtel Drouot

Arrivage de créations franches. Avec la proximité des fêtes de fin d’années, les ventes publiques vont croissant. On peut, pour l’exemple, retenir celle de Neret-Minet Tessier du samedi 26 novembre 2011 à l’Hôtel Drouot, consacrée à la Jeune Création Contemporaine. Pourquoi? Parce que cette JCC est entrelardée de CF. C’est à dire d’œuvres d’auteurs représentés par le Site de la Création Franche, au premier rang desquels Gérard Sendrey qui fut longtemps son principal animateur. Il y a aussi, tous collaborateurs ou familiers du lieu : Raâk, Jacques Karamanoukian, Claudine Goux, Ruzena. On note encore, parmi ceux dont les travaux se retrouvèrent sur les cimaises du musée municipal de Bègles dans le passé, la présence de Eric Gougelin, Evelyne Postic, Adam Nidzgorski et Albert Louden.

Martha Grunenwaldt

Martha Grünenwaldt

J’ignore quel collectionneur se défait ainsi de ses valeurs made in «création franche, notion plus ou moins clone de la Neuve Invention de Dubuffet. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ne domine pas dans cet ensemble le côté brut de la force. A l’exception d’un beau Martha Grünenwaldt à fond noir cependant. Dans ces conditions on a plutôt tendance à se tourner vers des œuvres n’appartenant pas à ce courant CF, tel cet efficace Paysage oniriqued’Eliane Larus, troublant jusqu’à vous mettre l’âme au bord des lèvres avec ses plans cahotiques et biseautés et son étrangeté coupante.

Eliane Larus

C’est le N°104 du catalogue Neret-Minet. «Oh, z’ai clu voil un gros Neret-Minet!» dirait Titi.

Moi aussi.

23:55 Publié dans art brut, Gazettes, Images | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : art brut, martha grunenwaldt, eliane larus, création franche | |  Imprimer | | | Pin it!

Commentaires

Pour compléter vos informations, sachez qu'Eliane Larus a exposé au Site de la Création Franche dès 1993 et qu'elle figure dans la collection permanente de ce musée municipal.

Écrit par : Yves | 21.11.2011

Répondre à ce commentaire

@ Yves
Caramba! Vous n'avez pas tort.
Vérification faite, Eliane Larus figure dans le catalogue de l'expo "Les Jardiniers de la mémoire" de septembre-novembre 1993.
Ce qui prouve que personne n'échappe à la CF, même les tempéraments d'exception comme EL.
Cette collection n'est pas sans en recèler quelques uns (pour ne pas dire plus) mais il faut souvent les chercher parmi trop de "singularités" beaucoup moins évidentes.

Écrit par : Ani l'étourdie | 25.11.2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire